Dans ses mots : un opérateur de site minier parle des avantages de l’équipement de sécurité

Dans ses mots : un opérateur de site minier parle des avantages de l’équipement de sécurité

Isaac Komba, opérateur du site minier Chanjardu, parle avec enthousiasme de l’équipement de sécurité qu’il a acheté récemment pour ses mineurs – allant de 8 à 15 ouvriers, selon le stade de production.

« L’extraction artisanale est une activité très physique, éreintante, réalisée avec des outils de base. Nous nous blessons souvent à cause des outils que nous utilisons. Notre environnement de travail nous pose aussi des risques de blessures. Dans les sites miniers on trouve des roches, des souches d’arbre et même des animaux venimeux.

Depuis mes débuts dans l’exploitation minière, je suis au courant des recommandations concernant l’équipement de sécurité, mais il a fallu attendre que la DDI organise une formation sur la santé et la sécurité avant que je décide de mettre en pratique mes connaissances.

J’ai acheté des ensembles de sécurité pour tous mes ouvriers en mai 2015, après la formation de la DDI.

Les ouvriers portent maintenant des casques, des vêtements de pluie, des gants en caoutchouc allant jusqu’aux coudes et des lunettes.

Bien qu’ils aient exprimé des sentiments mitigés dans un premier temps, ils apprécient grandement leur équipement maintenant. Il fournit une protection réelle pour eux, encore plus apprécié à ce stade de la production où on traite des tas de gravier dans la pluie et le froid. De plus, ils considèrent que c’est leur nouveau look professionnel.

J’ai découvert un secret avec l’équipement de sécurité : il réduit les coûts d’exploitation. Il y a eu peu ou pas de blessures parmi mes ouvriers depuis qu’ils ont commencé à le porter, donc mes frais de soins médicaux se trouvent réduits. C’est un investissement au départ, mais qui est payant à la longue !

Je recommanderais que les autres opérateurs achètent aussi cet équipement pour leurs ouvriers. Pour moi, le choix est clair ».

Chanjardu, situé dans le District de Kono, en Sierra Leone, est un site d’exploitation artisanale de diamants qui a été certifiée par la DDI comme étant conforme avec les Normes des Maendeleo Diamonds (NMD).

Cela signifie, entre autres, que le site répond aux exigences de base pour le respect de l’environnement, les droits de l’homme et des travailleurs, ainsi que pour la santé et la sécurité.