Faire la route ensemble : Dorothée Gizenga reçoit le prix des Pratiques durables

Faire la route ensemble : Dorothée Gizenga reçoit le prix des Pratiques durables

La foule était chaleureuse. Ces personnes de l’industrie du diamant et de la joaillerie étaient venues — par centaines — entendre le message de Diamonds Do Good , présenté par le Diamond Empowerment Fund. L’occasion était un gala de bienfaisance, qui avait lieu le soir avant l’ouverture du JCK Las Vegas, et ces personnes avaient généreusement payé leur billet pour appuyer la cause du DEF et pour assister à la toute première cérémonie de remise des prix Diamonds Do Good.

Dorothée Gizenga, directrice générale de l’Initiative diamant et développement (DDI), a reçu l’un des trois prix, soit celui remis pour célébrer les pratiques durables. Dans une capsule vidéo présentant le résumé de ses accomplissements, Mme Gizenga disait : « J’ai toujours voulu faire quelque chose de grand, quelque chose qui améliorerait la vie des gens ». Le Diamond Empowerment Fund, tout comme cet auditoire enthousiaste, était prêt à lui confirmer que c’est exactement ce qu’elle faisait.

Mme Gizenga a poursuivi en décrivant le rôle du Processus de Kimberley, très connu des gens du milieu des diamants, ainsi que l’objectif complémentaire de la DDI. « Nous allons au-delà de la réglementation. Nous nous occupons de développement et nous transformons la vie des gens tout en transformant l’économie des pays où ils vivent ».

Et pendant que des photos se succédaient sur l’écran, montrant des femmes et des hommes aux antipodes de cette salle de bal, debout dans de l’eau sale jusqu’aux genoux, creusant, lavant à la batée, triant – cherchant des diamants, elle poursuivait son récit. « Notre principal objectif est de transformer le secteur de l’exploitation minière artisanale en une activité économique viable, pour moderniser la façon de travailler des mineurs artisans, mais aussi pour changer leurs conditions de vie ».

Les besoins sont criants et son message était clair… et convaincant.

Nancy Lyman, directrice générale du DEF, l’a résumé comme suit : « Je connais Dorothée depuis plus de 10 ans et elle m’a toujours beaucoup inspirée, en raison à la fois de sa passion pour son travail et de l’incroyable excellence du travail que fait l’Initiative diamant et développement pour améliorer les conditions de vie des mineurs ».

« Dorothée personnifie ce que signifie la promotion des pratiques durables. »

En acceptant son prix, Mme Gizenga s’est empressée de partager cet honneur avec le conseil d’administration et le personnel de la DDI, ses amis et sa famille, et avec les personnes au sein de l’industrie de la joaillerie qui soutiennent généreusement le travail de la DDI.

Son dernier message a été à la fois un défi et une invitation aux personnes qui ont été touchées par l’histoire des exploitants miniers artisanaux. « Nous ne pouvons tout changer du jour au lendemain, a-t-elle dit, mais si vous faites partie de la solution avec nous, nous ferons cette route ensemble. »