Pratiquer la prévention dans l’exploitation artisanale

Pratiquer la prévention dans l’exploitation artisanale

«Il vaut mieux prévenir que guérir» a déclaré Sallia Jeigula, l’animateur de la formation sur le Modèle d’Exploitation SMARTER (exploitation minière artisanale durable) offerte à des mineurs artisanaux en Sierra Leone par l’Initiative Diamant et Développement (DDI).

Cette formation d’une journée, prévue dans le cadre du programme des Normes relatives aux Diamants de Développement (DDS), a eu lieu à Petit Sefadu, une communauté typique d’exploitation minière dans le district de Kono. Elle a réuni 28 exploitants venant de 14 sites miniers artisanaux, ainsi que cinq dirigeants locaux et le directeur régional de l’Agence Nationale des Mines (NMA), pour apprendre des techniques d’extraction visant à préserver l’environnement et à protéger la sécurité des exploitants miniers. Les participants devaient ensuite partager leurs nouvelles connaissances avec les nombreux travailleurs de leurs mines respectives.

L’agent de projet de la DDI Steven Sannoh a ouvert la séance en affirmant que les connaissances et compétences acquises au cours de cette formation faisaient parties du programme DDS. “Les sites qui mettent en pratique ces normes produisent des diamants certifiés Diamants de développement, avec de nombreux avantages pour vous et vos communautés “ dit-il.

Pour sa part, le directeur régional du NMA Anrold Nottigen a encouragé les mineurs à prendre le processus au sérieux, disant que la formation soutient les exigences du NMA dans le secteur artisanal. « La gestion judicieuse de l’environnement est la base de la gestion durable des ressources, » dit-il.

La formation comprenait plusieurs volets, dont comment les diamants sont formés, comment ils sont extraits en Sierra Leone, le modèle d’exploitation SMARTER, et la sécurité des travailleurs. M. Jeigula a souligné l’importance de tenir compte de tout : de la déforestation et l’envasement de l’eau à l’équipement de protection de base, l’eau potable et aux installations sanitaires.

Il a présenté de nouvelles méthodes minières respectueuses de l’environnement et efficaces avec des conseils sur la façon de remplacer celles utilisées auparavant.

La méthode par tranchées, par exemple, a été proposée. Cette méthode, dit-il, implique un remblayage au fur et à mesure que l’extraction progresse et est plus rentable pour les exploitants artisanaux car il permet d’extraire la plupart du gravier et facilite la réhabilitation des terres. L’un des participants a dit qu’il a particulièrement apprécié l’apprentissage de cette technique, convaincu qu’elle contribuerait à une plus grande rentabilité.

M. Jeigula a également montré comment utiliser l’ « équipement de protection individuelle » (PPE), comprenant un gilet, un casque, une paire de bottes et des gants.

L’un des participants a exprimé des regrets sur le fait de n’avoir pas connu ces méthodes et équipements plus tôt, disant qu’ils leur auraient épargnés des blessures à lui et bon nombre de ses collègues. Il s’est justifié en montrant ses mains blessées.

M. Jeigula avait donc raison. Prévenir est vraiment mieux que guérir.

La formation au sein du programme “DDS” est rendue possible par une contribution de GIZ, Allemagne.